Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

conte

  • L'odalisque et l'éléphant, Pauline Alphen et Charlotte Gastaut

    Pin it!

     

    coup de coeur

    ©Hachette mars 2014, Pauline Alphen & Charlotte Gastaut

    Un bijou de roman illustré, une rencontre des Milles & une nuits et d'autres textes qui se tissent au fil d'or pour rendre possibles les histoires d'amour impossibles...

    coeur_026.gif

    coup de coeur

    "Leïla n’a que 15 ans et n’est qu’une apprentie odalisque, mais le Sultan en est tombé éperdument amoureux. Tout ça à cause de ses oreilles, qu’elle a si parfaites. Pour soigner ses insomnies légendaires, le Sultan écoute les histoires de Leïla et médite en contemplant ses oreilles si adorables. Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des harems possibles. Mais voilà qu’un jour, Leïla tombe amoureuse… de l’éléphant blanc qu’on vient d’offrir au Sultan."

    Pas de panique, cette troublante histoire impossible va couler comme un loukoum sur votre langue, vous allez comprendre et être bercé, vous allez rêver de jardins suspendus et de babouches dorées un sourire béat aux lèvres, parce que Pauline Alphen est la nouvelle Schéhérazade et que Charlotte Gastaut sait peindre des songes...

    coup de coeur

    ©Hachette mars 2014, Pauline Alphen & Charlotte Gastaut

    Il y a eu Les Eveilleurs, qui ont signé l'entrée fracassante et émerveillée de Pauline Alphen sur mes étagères, il y a eu aussi Le Grand voyage de Mademoiselle Prudence, le premier mais pas le dernier des albums magnifiques de Charlotte Gastaut sur lesdites étagères. Alors quand Hachette sort un incroyable roman cartonné illustré, signé des deux magiciennes, je me précipite, et j'adore!!!

     

    coup de coeur

    ©Hachette mars 2014, Pauline Alphen & Charlotte Gastaut

     

    L'écriture est malicieuse et pleine de clins d'oeil. Entre textes classiques, chansons modernes et autres emprunts dûment remerciés en fin d'ouvrage, Pauline Alphen convie d'autres histoires d'amours impossibles à se lier à celle de l'Odalisque et l'Eléphant, au cœur d'un harem propice aux histoires. Le lecteur les relève, ou pas, mais ça n'a pas d'importance, c'est juste une part de la délicieuse musique générale. L'humour est éclatant dans les lignes, entre les cours de noms du Sultan plus loufoques les uns que les autres et les espiègleries de Leïla au caractère libre et un brin féministe. Les sourires ne sont jamais loin et répondent aux soupirs des rêves languissants et des amours impossibles. Car c'est d'abord en rêve que l'odalisque et l'éléphant se reconnaissent et se rapprochent, eux qui se sont connus dans 998 vies précédentes... mais dans cette histoire rêvée et oubliée, le souvenir appelle peut-être un dénouement heureux!

    Pour Pauline Aphen, ce livre est une évidence depuis 16 ans, elle raconte sa création dans un superbe article .

    Image-6.jpg

    ©Hachette mars 2014, Pauline Alphen & Charlotte Gastaut

     Hachette propose de feuilleter les premières pages de l'ouvrage sur Lecture Academy.

     blog littérature jeunesse, blog livres

  • Animale: la malédiction de Boucle d'Or, Victor Dixen

    Pin it!

    fantastique, conte, métamorphose, amour

    Gallimard jeunesse aout 2013, Victor Dixen

    Réinterprétation grandiose, fantastique et romantique de "Boucle d'or" où l'amour peut vaincre les métamorphoses...

    "1832. Blonde, dix-sept ans, est cloîtrée depuis toujours dans un couvent perdu au milieu des bois. Pourquoi les sœurs l'obligent-elles à couvrir ses cheveux d'or et à cacher sa beauté troublante derrière des lunettes sombres ? Qui sont ses parents, et que leur est-il arrivé ? Alors qu'elle s'enfuit pour remonter le fil du passé, Blonde se découvre un versant obscur, une part animale : il y a au cœur de son histoire un terrible secret.

    Et si le conte le plus innocent dissimulait l'histoire d'amour la plus terrifiante ?"

     

    Ce grand roman est vraiment une belle découverte. L'histoire prend de l'ampleur au fur et à mesure que l'horizon de son héroïne s'élargit; des murs du couvent aux routes empruntées par un cirque, des archives du Vatican aux paysages désertiques du Grand Nord, le dépaysement est total.

    Blonde est fragile et innocente, elle vit à l'écart du monde dans un couvent. Mais des accès de fureur semblent la mettre hors d'elle, dans un état sauvage puissant. Quand elle croise la route d'un jeune apprenti sculpteur, l'amour lui donne la force de chercher la vérité sur ses origines. Elle découvre alors qui était sa mère et surtout son père, atteint d'un mal rouge qui ne connaitrait qu'un seul remède. La jeune fille développe une énergie et une volonté farouches. Les secrets et pouvoirs sont puissants et Blonde est isolée, alors que sa métamorphose s'impose davantage tous les jours, l'obligeant à se réfugier dans un cirque où à se déguiser. Pour rendre son amour possible et pour découvrir l'entière vérité sur sa famille, Blonde devra affronter bien des dangers et de sombres révélations, aidée par de précieux alliés comme celui qu'elle aime, une voyante, un maitre sculpteur au passé troublant, autant de personnages secondaires intéressants.

    Quand "Boucle d'or" et les légendes nordiques des Berserkers se mêlent, l'univers est dense et promet de fabuleux rebondissements. Le fantastique prend vie dans des cadres historiques et géographiques réalistes, et l'intrigue est menée de main de maître, garantissant un suspens haletant. Si Gaspard est parfois un peu pâle et naïf, Blonde-alias Renée-alias Animale est une héroïne qui se découvre de multiples facettes, qui fait réfléchir sur la monstruosité, et qui rassemble à la fois les traits de La Belle et de La Bête.

    "Tambours dans la nuit", le prélude d'"Animale" est à lire ici . La lecture de ce prélude n'est pas nécessaire à la compréhension du texte, et j'avoue même que si je l'avais découvert avant le roman j'en aurais peut être été découragée..

    Le site de Victor Dixen , beau site foisonnant, pour découvrir Animale mais aussi un auteur original et le reste de son oeuvre.

    Les avis de Charabistouille, Dup et Phooka, Sapotille, Bulle littéraire, Marly, Livres & Cie, Lego legitis legitimus, Loulitla,

  • L'enfant qui attendait un train, par Jean d'Ormesson

    Pin it!
    Je garde de Jean d'Ormesson un souvenir de sourires contagieux, de parenthèse de coton dans une librairie où il nous avait conté une histoire merveilleuse. Je ne connaissais pas l'auteur, ni l'académicien, mais l'ami qui m'accompagnait à l'époque (Thierry je t'embrasse) était tellement emballé que j'ai senti que c'était une de ces rencontres qui marquent...Je n'ai jamais rien lu de lui depuis, jusqu'à la lecture de cette note qui évoquait la réédition d'un de ses petits contes destinés aux enfants. L'étincelle s'est allumée à nouveau, j'ai fait un bond de plusieurs années en arrière et me suis revue, retenant mon souffle lors de cette intervention enchanteresse qui avait presque arrêté nos montres...je n'ai pas pu résister!!
    enfant_train.jpg 
    © Editions Héloïse d'Ormesson
    "Il était une fois, dans une vallée lointaine entourée de montagnes, un petit garçon. Le chemin de fer passait près de chez lui et l'enfant guettait le train qui filait comme une flèche à travers la campagne. Son désir le plus grand était de monter dans ce train. Bientôt, il tombe très malade. Pour le réconforter, ses parents, aidés du médecin, décident de l'emmener à la gare."
    ***
    C'est un texte très court, qui se lit d'une traite (ou d'un souffle parce qu'il se vit mieux si on le raconte, à mon avis). Bien sûr il faut s'accrocher parce que les larmes viendront chatouiller les yeux du lecteur et serrer la gorge du conteur..mais ça vaut le coup de tenir jusqu'au bout!!
    C'est un gros coup de coeur pour moi! Pour les enfants comme pour les adultes. Décidément, monsieur d'Ormesson, j'aime m'envoler sur les ailes de vos contes...

    source: http://www.philippejuvin.fr