samedi, 01 novembre 2014

La vie connectée

lavieconnectee.png

©  Nathan octobre 2014, Stéphan Julienne

Un livre "augmenté" pour comprendre comment ça marche ...la vie connectée ! 

vieconnectee.jpg

©  Nathan octobre 2014, Stéphan Julienne 

Ecrit par Stéphan Julienne, journaliste passionné de nouvelles technologies, associé au scientifique et écrivain Joël de Rosnay (dans les vidéos inédites associées aux chapitres), cet ouvrage aborde les dernières innovations et les explique clairement. Des bases du numérique aux définitions en passant par les scénarios de développements probables, les sujets sont très variés. Des QR codes permettent d'accéder à des vidéos, des liens offrent des documents supplémentaires.

"L’indispensable de notre vie connectée ! En coédition avec la Cité des Sciences.
Grâce à ce livre, le lecteur pourra découvrir:
- les possibilités du numérique dans tous les domaines de la vie connectée,
- le fonctionnement des principaux appareils numériques,
- des trucs et astuces pour bien utiliser les outils numériques (appareils, sites internet, applis…) et se prémunir des dangers (virus, sécurisation des paiements, etc.)."

Un documentaire plein d'infos indispensables, dynamisé par des infographies très sympas. Pour une éducation aux médias des jeunes...et de ceux qui veulent le rester sans être dépassés par les nouvelles technologies! ;)

Le site du livre "La vie connectée" pour comprendre et utiliser le numérique au quotidien

blog littérature jeunesse, blog livres

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi, 29 octobre 2014

Carmilla, Le Fanu par Mazzanti

album,fantastique,vampires

©  Editions Soleil, coll. Métamorphose, Le Fanu illustré par Isabella Mazzanti

 Quand de fascinants dessins redonnent vie à une oeuvre sombre et romantique du 19ème siècle, l'histoire d'une obscure et irrésistible femme-vampire...

coeur_026.gif 

album,fantastique,vampires 

source image: blog d'Isabella Mazzanti

En cette période halloweenesque, quoi de plus magnétique, de plus énigmatique et fascinant qu'une vampire séductrice porteuse de mort? On découvre ou redécouvre le roman gothique vampirique de Joseph Sheridan Le Fanu, grâce aux dessins envoûtants d'Isabella Mazzanti dans la collection Métamorphose de Soleil. Le texte original est respecté, dans ce roman illustré splendide.

BANDE ANNONCE – « CARMILLA » – LE FANU - MAZZANTI from Isabella Mazzanti on Vimeo.

"Dans un décor étrange et familier, Laura, fille unique d’un gentilhomme anglais installé en Styrie, accueille sans méfiance Carmilla, une jeune inconnue... Mais très vite, dans la campagne environnante, dans le château et sur le corps même des deux jeunes filles, des indices vampiriques apparaissent et prolifèrent...
Cette oeuvre est l’un des romans gothiques et vampiriques les plus célèbres du genre, tant les atmosphères y sont puissantes et mystérieuses. L’effroi qui vous saisira à la lecture n’est pas celui de l’inconnu, tel qu’ont pu l’éprouver les contemporains de Sheridan Le Fanu, pour lesquels les vampires étaient une nouveauté presque exotique. Laura, candide à souhait, incarne la parfaite héroïne gothique. Carmilla, quant à elle, personnage énigmatique et dangereux, incarne la sensualité et présente l’homosexualité féminine sous un jour nouveau, sombre, venimeux et exalté."

album,fantastique,vampires

©  Editions Soleil, coll. Métamorphose, Le Fanu illustré par Isabella Mazzanti

 Bram Stoker reconnu l'influence de cet oeuvre d'un de ses contemporains dans l'écriture de son "Dracula". 

C'est une lecture incroyable, à travers un roman illustré-écrin précieux. Je ne connaissais pas bien l'oeuvre originale, je n'ai pas réussi à lâcher le livre avant la dernière page. Les dessins d'Isabella Mazzanti m'évoquent ceux de Benjamin Lacombe ou Guillaume Bianco, et je ne suis pas étonnée que ce soit la collection Métamorphose qui me fasse découvrir cette illustratrice. Pour frissonner délicieusement et redonner une nouvelle lumière aux classiques du fantastique!

blog littérature jeunesse, blog livres

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche, 26 octobre 2014

L'élégance du hérisson, Muriel Barbery

leleganceduherisson.png

© Folio Gallimard 2009, Muriel Barbery

Plume acérée et authentique pour une histoire piquante et parfois douce des solitudes

Il est de ces romans tellement médiatisés qu'on souhaite les mettre de côté "pour plus tard". J'avais donc noté, trouvé et soigneusement isolé sur un coin de ma bibliothèque "L'élégance du hérisson", sentant qu'il me fallait le lire loin de l'effervescence médiatique de sa sortie portée en triomphe. (combien de rééditions déjà? 30?) Quelques années plus tard, je suis bien heureuse d'avoir pris le temps d'aborder ce roman.

«Je m'appelle Renée, j'ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j'ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l'image que l'on se fait des concierges qu'il ne viendrait à l'idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants. 
Je m'appelle Paloma, j'ai douze ans, j'habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c'est le bocal à poissons, la vacuité et l'ineptie de l'existence adulte. Comment est-ce que je le sais ? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C'est pour ça que j'ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai.»

Dans cet immeuble rue de Grenelle, le quotidien est raconté à travers les yeux et les écrits de ces deux figures complémentaires. La première s'évertue à masquer son esprit flamboyant derrière une apparence terne et stéréotypée, la seconde à peine adolescente semble déjà avoir fait le tour de ce que peut offrir la vie et chronique ses ultimes pensées. Quand débarque un nouvel habitant, le fascinant M.Ozu, leurs plans respectifs vont être bouleversés.

L'écriture de Muriel Barbery est intelligente (très), sensible et parfois élitiste (trop?). Lutte des pauvres et des riches, de l'intelligence du cœur et de l'esprit, philosophes contre poubelles à descendre, les chocs sont nombreux dans cet immeuble. Mais cette même écriture est également juste et absolument poétique par moments. Comme dans ces incursions japonaises qui apportent la légèreté que l'histoire n'a pas. Drôle, intuitive et fine pour décrire la psychologie des gens, mais jamais mièvre. Parce que si cette chronique a des accents émouvants-qui-rapprochent-les-gens à la Anna Gavalda, elle ne laisse pas de place au happy-end ni aux bons sentiments aveugles. Quelle fin, quelle chute tragiquement réaliste, comme celle d'un hérisson qui aurait voulu traverser la route pour modifier sa destinée...

J'ai donc été séduite (par la beauté de l'histoire), attachée (aux deux héroïnes farouches et fragiles à la fois), abasourdie (par certains passages trop doctes pour moi mais surtout par cette fin tristement réaliste), bref, je ne regrette en aucune façon cette lecture qui ne laisse pas indifférent. Une petite leçon de vie, une invitation à dépasser les apparences.

J'ai aimé (et ce n'est pas systématique) lire les avis de Libération et Télérama sur ce roman. 

La bande-annonce du film librement inspiré de ce roman, sorti en 2009: (et que j'aimerais bien voir, tiens)

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi, 24 octobre 2014

A l'école des espions, Florence Pinaud & Stéphane Kiehl

l'écoledesespions.png

© Actes Sud Junior septembre 2014, Florence Pinaud & Stéphane Kiehl

Parfait manuel du monde de l'espionnage

" James Bond, Carrie Mathison et les autres… L’espionnage est une source d’inspiration sans fin pour la télévision, le cinéma et la littérature. Il manquait un documentaire fouillé qui permette de tout savoir sur le métier d’espion (d’hier et d’aujourd’hui) et d’apprendre quelles techniques les services de renseignements utilisent. Ce livre propose un état des lieux des différentes pratiques d’espionnage selon les régions du globe. Quels sont les organismes chargés de la sécurité et du renseignement en France et à l’étranger ? Quelle est la différence, par exemple, entre CIA et FBI ? Il permet aussi de se familiariser avec le jargon si particulier de ce milieu (qu’est-ce qu’une “infiltration”, une “info ouverte” ou bien encore une “taupe” ?). Pour mieux illustrer son propos, l’auteur n’hésite pas à emprunter des exemples célèbres de l’histoire ou du cinéma comme Jason Bourne ou l’agent Carrie Mathison de la série Homeland. Dans ce monde où le secret est quotidien, fiction et réalité ne sont pas si éloignées"

 

9782330034610_extrait-espions_page_3.jpg

 

© Actes Sud Junior septembre 2014, Florence Pinaud & Stéphane Kiehl

A première vue on pourrait croire à un ouvrage distrayant sur un sujet qui fascine, mais c'est bien plus qu'une excursion sympathique dans le monde du renseignement, c'est une vraie source d'infos fiables et sérieuses! Florence Pinaud a appliqué sa rigueur journalistique à cet ouvrage qui présente des vrais aspects du métier d'espion, bluffant! Avec beaucoup de références à des films pour confronter la fiction et le réel, c'est un livre très intéressant!

C'est une lecture qui rentre dans le challenge du 2% de la rentrée littéraire !

challenge rl jeunesse

11/12 livres parus entre mi-août et mi-octobre 2014

blog littérature jeunesse, blog livres

Rendez-vous sur Hellocoton !