Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mangas - Page 4

  • Pan'Pan panda, une vie en douceur, Sato Horokura

    Pin it!

    panpan.JPG

    ©Nobi-Nobi! novembre 2013, Sato Hotokura

    Premier manga de Nobi-Nobi! Tendresse, bonne humeur et amitié

    "Panettone, que tout le monde appelle Pan’Pan, est un panda qui travaille comme gardien à la résidence Kanda. Il habite avec Praline, une fillette débrouillarde qui lui prépare les meilleurs petits plats. Chacun veille ainsi l’un sur l’autre et s’entraide dans tous les moments de la vie : qu’il s’agisse de choisir un nouveau foulard pour Pan’Pan, d’accueillir les nouveaux voisins ou encore de préparer les fêtes de Noël.
    Au fil des pages, le petit monde de Pan’Pan et de Praline s’enrichit de personnages tout aussi attendrissants (Rose en admiration devant le panda, Paprika la tête de mule…) qui viennent mettre de l’animation dans leur quotidien !"


    ©Nobi-Nobi! novembre 2013, Sato Hotokura

    Ce premier tome d'une collection manga à qui je souhaite de belles réussites est une entrée pleine de bons sentiments, de douceur et de couleurs. Oui, de couleurs parce que le choix a été fait de coloriser toutes les pages de cette histoire au trait rond. Aux côtés de Pan'Pan, adorable panda sensible et attentionné, on découvre la vie quotidienne, les coutumes japonaises, les croyances comme celles de l'horoscope du matin etc.. Les chapitres sont des petites scènes qui se suivent, et si l'intrigue n'est pas hautement palpitante, si la trame est simple, ce petit monde optimiste et enjoué appelle à l'enfance et au réconfort.

    Lire un extrait


    Participer au concours de cuisine Pan'Pan:

     

    blog littérature jeunesse, blog livres

  • Assassination classroom, Yusei Matsui

    Pin it!

    assassination.jpg

    ©Kana octobre 2013, Yusei Matsui

    Manga ébouriffant: quand un maître bien spécial encourage ses élèves à le tuer! 

     Sortie simultanée ce 04 octobre des tomes 1 & 2, il fallait bien ça pour ce manga aux couvertures de smileys qui devient très vite addictif!

    Une créature extra-terrestre à l'allure bonhomme vient de détruire la lune, et annonce à la Terre qu'elle est sa prochaine cible. Il faut la détruire et les forces du gouvernement s'y attellent, mais sa vitesse et son pouvoir de régénération sont de redoutables armes. Plus surprenant encore, cette créature exige de devenir professeur d'une classe d'élèves en échec scolaire! Destinés à devenir des tueurs et attirés par une prime mirobolante, ces élèves vont devoir abattre leur professeur, qui se révèle bientôt, et c'est inattendu, très pédagogue...


    ©Kana octobre 2013, Yusei Matsui

    Une classe qui tue ! L'intrigue très originale est bien menée, l'énigme autour de la créature et de l'ultimatum qu'elle pose tient en haleine, et l'on s'attache aussi à ces élèves mis de côté par le système qui vont déployer des réserves d'ingéniosité pour tenter de mener à bien cette mission hallucinante.... l'humour est omniprésent !!

    En savoir plus avec le dossier de presse Kana plein de bonus


    Pour feuilleter les premières pages sur le site de Kana c'est

    blog littérature jeunesse, blog livres

  • Café dream, manga à l'arôme alléchant

    Pin it!

    café_dream.jpg

    ©Doki Doki, Hiramatsu / Hanagata

    Un héros passionné de café au pays du thé roi, une série sympathique qui donne envie de s'offrir une pause caféinée!

    "Fils unique d'un marchand de thé ancré dans la tradition, Sasuke entretient une passion immodérée pour le café, au grand dam de son père qui tient cette boisson en horreur et qui refuse que le palais de son fils soit corrompu par ce "breuvage du diable". Mais le thé ne se vend plus autant qu'avant et les affaires familiales vont mal. Pour redresser la barre, Sasuke va devoir déployer tout son savoir en matière de café pour trouver des saveurs et des modes de préparation adaptés à ses différents clients. Un nouveau manga pour découvrir les mille et une manière de préparer et de savourer un bon café !"


    Il y avait déjà la série Les Gouttes de dieu, plongée dramatique et passionnante dans l'univers du vin, on peut maintenant retrouver le plaisir des séries culinaires avec une histoire plus simple et douce, aromatisée au café. Notre héros -gros nounours toujours vêtu de son kimono traditionnel- est l'héritier d'un grand marchand de thé. Mais il est amoureux de la fille du cafetier -ennemi juré de son père, faut-il le préciser- et ils rêvent d'ouvrir leur propre café.Les voilà qui se voient en cachette, pour offrir à chacun de leur client le café qui lui correspond, entre souvenirs oubliés et exigences extrêmes, défis à relever et tradition à poursuivre.

    Des héros sympathiques, des pages didactiques concises et intéressantes, ce manga léger et original séduit sans peine, qu'on soit amateur de grains noirs ou non. La série de 5 tomes est terminée, les couvertures me plaisent énormément, et les planches sont toujours soignées.


    ©Doki-Doki, Hiramatsu / Hanagata

    Une très belle découverte donc, que je recommande avec plaisir!

  • J'ai lu "Guerre et paix" en 20 minutes...

    Pin it!

    tolstoi.jpg

    ©Soleil 2008, Tolstoï, dessins Variety Art Works

    Quand le manga permet d'accéder

    aux grands titres de la littérature!

    Guerre et paix, c'est 960 pages dans l'édition originale, celle que je n'arrive jamais à attaquer et qui prend la poussière sur l'étagère des "grands classiques qu'il faudrait lire, parce que quand même..mais bon..". C'est un camembert du Trivial Poursuit qui m'a échappé par manque de connaissance du nom des personnages. C'est donc une très grande curiosité qui m'a assaillie quand on m'a parlé de cette version manga en sens de lecture européen. (je vous rappelle que je n'ai lu Marcel Proust qu'en version bande dessinée, et en suis sortie ravie). J'ai tenté l'aventure...

    Pour (r)appel, un petit résumé éditeur: "Guerre et Paix, fresque épique qui a pour théâtre la guerre napoléonienne avec la Russie du début du XIXème siècle, met en scène André, un jeune officier qui remet en cause l'utilité de combattre, Pierre, un homme tourmenté par sa recherche du vrai bonheur malgré son immense richesse et Natacha, une fille ingénue qui deviendra une femme pleine de charme. Leur destin et celui d'une multitude d'autres personnages, s'entrecroisent à Moscou, ville en proie à l'anarchie engendrée par la guerre."

    Certains lecteurs de cette adaptation crient au scandale et à la dénaturation que provoqueraient des dessins de manga, d'autres s'offusquent d'un condensé si radical pour un grand chef d'oeuvre,... je leur répondrais qu'à moi ce manga m'a permis de connaître l'intrigue dans ses grandes lignes, que le but clairement affiché de cette collection n'est pas de rivaliser avec les textes originaux mais d'en permettre une vulgarisation au plus grand nombre, et que j'ai passé un très bon moment de lecture! Quant aux autres réactions, j'avoue que plusieurs collègues se sont emparés du manga, ravis de pouvoir découvrir Tolstoi de façon presque ludique, et décidés à enfin aborder le texte avec les élèves, parce que le format original, "ha non, y'a pas moyen m'dame, z'avez vu la taille de la chose?"....

    "Guerre et paix" en manga donc, ce n'est pas un chef d'oeuvre esthétique en soi, ce n'est pas du très très beau dessin de manga non plus, mais c'est un moyen très agréable, rapide et efficace d'aborder simplement un texte classique ardu. Et rien que pour ça, c'est donc une réussite.  A moi le camembert au Trivial Poursuit, j'ai lu "Guerre et paix"!