Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

young adult - Page 2

  • Animale: la malédiction de Boucle d'Or, Victor Dixen

    Pin it!

    fantastique, conte, métamorphose, amour

    Gallimard jeunesse aout 2013, Victor Dixen

    Réinterprétation grandiose, fantastique et romantique de "Boucle d'or" où l'amour peut vaincre les métamorphoses...

    "1832. Blonde, dix-sept ans, est cloîtrée depuis toujours dans un couvent perdu au milieu des bois. Pourquoi les sœurs l'obligent-elles à couvrir ses cheveux d'or et à cacher sa beauté troublante derrière des lunettes sombres ? Qui sont ses parents, et que leur est-il arrivé ? Alors qu'elle s'enfuit pour remonter le fil du passé, Blonde se découvre un versant obscur, une part animale : il y a au cœur de son histoire un terrible secret.

    Et si le conte le plus innocent dissimulait l'histoire d'amour la plus terrifiante ?"

     

    Ce grand roman est vraiment une belle découverte. L'histoire prend de l'ampleur au fur et à mesure que l'horizon de son héroïne s'élargit; des murs du couvent aux routes empruntées par un cirque, des archives du Vatican aux paysages désertiques du Grand Nord, le dépaysement est total.

    Blonde est fragile et innocente, elle vit à l'écart du monde dans un couvent. Mais des accès de fureur semblent la mettre hors d'elle, dans un état sauvage puissant. Quand elle croise la route d'un jeune apprenti sculpteur, l'amour lui donne la force de chercher la vérité sur ses origines. Elle découvre alors qui était sa mère et surtout son père, atteint d'un mal rouge qui ne connaitrait qu'un seul remède. La jeune fille développe une énergie et une volonté farouches. Les secrets et pouvoirs sont puissants et Blonde est isolée, alors que sa métamorphose s'impose davantage tous les jours, l'obligeant à se réfugier dans un cirque où à se déguiser. Pour rendre son amour possible et pour découvrir l'entière vérité sur sa famille, Blonde devra affronter bien des dangers et de sombres révélations, aidée par de précieux alliés comme celui qu'elle aime, une voyante, un maitre sculpteur au passé troublant, autant de personnages secondaires intéressants.

    Quand "Boucle d'or" et les légendes nordiques des Berserkers se mêlent, l'univers est dense et promet de fabuleux rebondissements. Le fantastique prend vie dans des cadres historiques et géographiques réalistes, et l'intrigue est menée de main de maître, garantissant un suspens haletant. Si Gaspard est parfois un peu pâle et naïf, Blonde-alias Renée-alias Animale est une héroïne qui se découvre de multiples facettes, qui fait réfléchir sur la monstruosité, et qui rassemble à la fois les traits de La Belle et de La Bête.

    "Tambours dans la nuit", le prélude d'"Animale" est à lire ici . La lecture de ce prélude n'est pas nécessaire à la compréhension du texte, et j'avoue même que si je l'avais découvert avant le roman j'en aurais peut être été découragée..

    Le site de Victor Dixen , beau site foisonnant, pour découvrir Animale mais aussi un auteur original et le reste de son oeuvre.

    Les avis de Charabistouille, Dup et Phooka, Sapotille, Bulle littéraire, Marly, Livres & Cie, Lego legitis legitimus, Loulitla,

  • Everness, L'odyssée des mondes, par Ian Mac Donald

    Pin it!

    everness.JPG

    ©gallimard jeunesse juin 2013, Ian Mac Donald

    Mondes parallèles, découverte scientifique majeure et combats de dirigeables, fabuleuse aventure de SF steampunk!


    coeur_026.gif

    "Londres, de nos jours. Everett assiste au kidnapping de son père, par de mystérieux hommes en noir. Pourquoi a-t-on enlevé ce scientifique renommé? Et pourquoi la police doute-t-elle de son récit ? Quand l'adolescent reçoit un fichier qui révèle l'existence de mondes parallèles, il part à la recherche de son père et atterrit dans un autre Londres, silloné de zeppelins, comme "l'Everness". Le curieux équipage de ce dirigeable - une jeune pilote intrépide, une capitaine courageuse et un second citant la Bible - va l'aider dans sa quête dangereuse..."

    Un multivers, des découvertes scientifiques extraordinaires permettant d'y voyager, l'amour d'un garçon pour son père disparu dans une autre réalité, un équipage de dirigeable aux personnalités époustouflantes, des décors géniaux et une écriture sacrément efficace, le premier roman destiné à la jeunesse de Ian Mac Donald combine de bien nombreux éléments en une très belle réussite!!

    D'abord, l'intrigue est solidement construite. Les détails et les explications scientifiques sont subtilement dosés: Everett a un esprit curieux et très cartésien, et on suit ses réflexions et découvertes, ce qui évite des questions de vraisemblance courantes dans ce domaine.

    Ensuite, l'univers inventé dans un autre Londres est simplement splendide, creusé jusque dans ses expressions particulières, ses lois et ses coutumes, ses habitudes vestimentaires, son développement, etc...un passage très bien trouvé dans une bibliothèque permet de saisir en quelques paragraphes et sans lourdeur les divergences d'évolution de cette réalité aux couleurs verniennes ou steampunk. Une réalité rétro-futuriste qui ne connait pas le pétrole, le plastique, certaines technologies, mais qui a ses propres évolutions surprenantes et son lexique exotique!

    Everett est déjà un des beaux points positifs du roman: parents séparés, mathématicien extrêmement doué, gardien de but, cuisinier amateur, un anti-héros audacieux que l'on aime suivre dès les premières pages et qui a le don pour rencontrer des compagnons de route atypiques! Entre les origines pendjabi de notre Everett, le pittoresque du quartier populaire Hackney de Londres et le métissage de bien d'autres cultures, on baigne dans un melting-pot attirant et plein d'odeurs d'épices, de vapeur, de fumée. Un Londres comme un Gotham baroque, plein de poutrelles, de rues malfamées où l'on se bat et dont le ciel est sillonné de zeppelins ornés de blasons.

    J'ai pensé à Multiversum et à Vango en même temps en lisant ce roman, j'ai ressenti la majesté des dirigeables, le vide sous mes pieds, l'excitation et l'angoisse des voyages possibles entre différentes réalités. Les décors sont si bien décrits qu'on se les imagine sans peine. Et si les descriptions sont intéressantes elles ne font pas ralentir le rythme haletant: Everett cherche son père tout en étant quand même l'individu le plus recherché de la "Panoplie" de mondes, ce qui accélère fortement son existence ! Les références sont croustillantes, de Doctor Who à Pulp Fiction et bien d'autres encore, ajoutant des clins d'oeil à un humour déjà bien présent. Le romantique n'est pas en reste, et on sent poindre de forts sentiments chez notre Everett...

    C'est un roman génial, qui se suffit déjà à lui-même mais qui est bien le premier tome d'une série, et tant mieux!! Je regrette juste un petit quelque chose d'indéfinissable dans l'illustration de couverture qui m'a un peu refroidie (une tonalité trop sombre peut être? même si elle colle bien au récit, je ne suis pas fan).

    C'est un coup de coeur, vous l'aurez compris!!

    Un petit tour des couvertures anglo-saxonnes:


    Planesrunner (Everness #1)

     


    blog littérature jeunesse

  • Soeurs sorcières livre1, de Jessica Sptoswood

    Pin it!

    soeurssorcieres.jpg

    ©Nathan juin 2013, Jessica Spotswood

    Trois soeurs aux grands pouvoirs, une effrayante prophétie, un début de saga absolument palpitant!

    "Cate, Maura et Tess vivent dans une Angleterre imaginaire du début du XXe siècle. À 17 ans, les femmes doivent normalement choisir entre se marier et rejoindre les ordres. Mais en plus d’être femmes, elles sont sorcières. Si quelqu’un le découvre, les Frères les enverront à l’asile ou les feront disparaître, comme toutes les autres. Depuis la mort de leur mère, Cate vit dans la peur, avec la mission de protéger ses sœurs. Mais ses 17 ans approchent et tout s’accélère : son ami d’enfance la demande en mariage, alors qu'un autre jeune homme fait chavirer son cœur. Et bientôt, Cate doit se rendre à l’évidence : malgré tous ses efforts, le danger se referme sur elle et ses sœurs comme un étau…"

    Dans un décor romantique et incroyablement pittoresque, les aventures des soeurs Cahill font penser à la fois aux romans de Jane Austen et aux soeurs Halliwell.

    Trois caractères et un lien fort entre ses jeunes filles qui paraissent excentriques aux yeux d'une société très rigide, régentée par l'impitoyable ordre des Frères. Plus les pouvoirs des soeurs se révèlent, plus le danger est grand que ce secret soit révélé, alors même qu'une nouvelle gouvernante vient s'installer chez elles et qu'elles attirent l'attention de la communauté. C'est Cate, la plus âgée, qui prend la parole pour ce premier tome. Elle est totalement dévouée à ses soeurs, quitte à taire un amour passionné. Guidée par les écrits que lui a laissé sa mère et par de nouvelles amies sorcières, Cate qui a toujours voulu taire leur magie se découvre un pouvoir très grand. Elle est pourtant bien démunie face à une terrible prophétie et pourrait finalement sacrifier son propre avenir...

    J'ai beaucoup aimé la mise en place de cette histoire, distillée dans un décor soigneusement dépeint, dans l'ambiance étouffante des classiques romantiques anglais. On suit les découvertes de Cate à travers ses yeux, on est fasciné par l'épanouissement des pouvoirs des soeurs, puissants et effrayants à la fois. On frissonne à ses premiers émois, on tremble quand elle apprend qu'elles et ses soeurs pourraient être désignées par une prophétie qui leur promet à la fois un rôle majeur mais un destin tragique. Je regrette un peu que Cate n'utilise pas plus ses pouvoirs, elle prend (trop?) à coeur son rôle de grande soeur mais elle en est d'autant plus impressionnante.

    Ce premier tome est très agréable, la tension s'installe alors que les amitiés et les amours naissent sous l'oppression grandissante des Frères! Une vraie tragédie romantique et fantastique, de celles qu'on dévore le coeur battant quand on cherche à s'évader! J'ai hâte de suivre les soeurs Cahill dans le deuxième tome.

    A paraître le 6 juin chez Nathan!


    Born Wicked

  • Lune mauve 2: l'héritière, de Marilou Aznar

    Pin it!

    lunemauveheritiere.jpg

    © Casterman mai 2013, Marilou Aznar

    Deuxième volume d'une saga fantastique

    dynamique et romanesque!

    Il y avait déjà beaucoup de promesses dans le tome un de Lune Mauve, où une adolescente découvrait qu'elle venait d'un monde parallèle. L'exercice d'un second tome est parfois dangereux, mais ici pas de loupé, "l'héritière" est à la hauteur !

     "Que cela lui plaise ou non, le destin de Séléné est désormais lié à celui de Viridan, le monde mystérieux d’où sa mère était originaire. Un monde qui se meurt… un monde dévasté par le Fléau, un terrible virus. Et ce n’est qu’en retournant que sur le nôtre qu’un antidote pourrait être élaboré. Séléné va donc retrouver Paris, le lycée Darcourt… et Thomas. Mais quelqu’un semble agir dans l’ombre pour les empêcher de mener à bien leur mission."

    Tout prend de l'ampleur dans ce tome 2; le rythme s'accélère, l'intrigue atteint une dimension plus grande, le destin se resserre autour de Séléné. La jeune fille a suivi un entraînement express sur Viridan, où une ancienne civilisation mésopotamienne perdure dans un monde sous l'influence d'Ishtar, une lune mauve dotée d'intelligence et adorée comme une divinité. Séléné est une de ses prêtresses, les T'sent, et elle est même devenue sa messagère. Dans son ADN mêlé de deux civilisations, elle porte peut être le remède contre le Fléau, virus mortel qui décime les femmes de Viridan. Elle a mis son père dans la confidence et il fait son possible pour la soutenir. Aidée par Cléo, farouche T'sent touchée par le virus, de Vadim, prince héritier du trône et de Dagan son meilleur ami, Séléné retrouve Paris et son lycée plein d'intrigues. Mais le but n'est pas de devenir une lycéenne comme les autres dans ce microcosme déjà hostile où les jalousies sont cruelles et impitoyables, l'objectif est surtout de trouver un remède contre le Fléau! Avec l'aide de scientifiques, en combattant un réseau obscur, accaparée par sa destinée, Séléné ne peut répondre à l'appel de son coeur et se consacre entièrement à l'héritage laissé par sa mère...

    Marilou Aznar a créé un univers très riche et absolument fascinant, avec ses rituels, sa géographie et son histoire. Elle nous distille astucieusement des éléments sur Viridan à travers des notes en début de chapitres, par le regard du père de Séléné qui fait des recherches sur cette civilisation qu'il découvre. La sensation de densité est alors moins grande, mais les informations restent très nombreuses.

    Cette saga est fantastique, mais elle est aussi romanesque à souhait, et elle l'assume. Cette dualité est un de ses points forts. Ce qui en fait une oeuvre de choix pour les Young Adult.

    On retrouve le côté impitoyable-et-limite-stéréotypé du lycée Darcourt (Gossip potins sur blog, bling-bling et manigances, concerts et compagnie). La galerie de personnages s'enrichit, des traitres se révèlent (argh..) et des alliances se créent. Séléné combat sur bien des fronts, et si on lui découvre des faiblesses et des hésitations, son caractère se renforce et elle atteint une maturité épatante tout en restant très nature et attachante. Son destin est écrasant et elle cherche à rester libre, ce qui n'est pas facile lorsqu'on porte sur ses épaules la survie d'un monde...

    Ce tome deux est agréable à lire et il m'a coulé entre les doigts, c'est un récit qui cherche avant tout à faire plaisir aux lectrices, et qui correspond parfaitement aux attentes du genre, avec des trouvailles originales et un sacré dynamisme en bonus. On évite l'héroïne trop parfaite, et ça fait du bien. L'objet livre est toujours aussi soigné et nacré. Un cocktail très séduisant et réussi !!

    Le blog de Lune Mauve est à visiter, plein d'extraits, d'articles sympas, de petits bonus etc..

    Bientôt le tome 3; L'Affranchie! Et merci pour la publication des tomes dans un délai court!

    blog littérature jeunesse