Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

steampunk

  • La flamme et l'orage T.1: la ville pétrifiée, par Karim Friha

    Pin it!

    flammeetorage.png

    ©Gallimard janvier 2015, Karim Friha

    BD d'inspiration manga et steampunk, une nouvelle série passionnante où couve une révolution!

    "Trois jeunes gens épris de liberté s'efforcent de résister à la secte de la Flamme, qui règne avec terreur sur la ville depuis qu'une violente guerre l'a ravagée. Léor développe un puissant pouvoir magique, la belle Carmine protège des enfants des rues tandis qu'Estevan, dans l'esprit rebelle de son défunt grand-père, envisage un mariage avec Dahlianne au mépris des conventions. Mais les choses se compliquent lorsque le petit frère de Carmine est enlevé pour subir une horrible opération..."

    steampunk

    ©Gallimard janvier 2015, Karim Friha

    Une ambiance de corruption totale et de dictature, de secte manipulatrice, de magie sombre, le tout dans un univers steampunk crépusculaire, quel décor!! Dans ce chaos de terreur où les familles sont déchirées et la liberté anéantie, la moindre étincelle d'espoir s'enflamme vite!

    Karim Friha avait déjà su me plaire avec "Le réveil du Zelphire", une série qui cartonne toujours autant auprès de mes zélèves. Ici j'ai l'impression que la saga "la flamme et l'orage" a une dimension plus marquante encore. Un grand fil conducteur d'une révolution portée par des héros charismatique qu'on a plaisir à découvrir. Mais aussi des sous-thèmes assez forts, comme les mariages arrangés, l'héritage laissé par nos parents, l'amour et l'amitié bien sûr. Le trait de Karim Friha est très caractéristique, et il sait très bien rendre la noirceur de son intrigue dans ses planches qu'on dévore trop vite!

     

    steampunk

     

    ©Gallimard janvier 2015, Karim Friha

    Cette BD nous dévoile peu à peu l'étendue de l'univers de la Ville pétrifiée et les tensions qui s'y déroulent. S'il reste encore des secrets, les personnages nous semblent plus familiers. Il me tarde déjà de découvrir le tome 2, maintenant qu'une lueur combat la terreur! 

    blog littérature jeunesse, blog livres

     

  • Everness, L'odyssée des mondes, par Ian Mac Donald

    Pin it!

    everness.JPG

    ©gallimard jeunesse juin 2013, Ian Mac Donald

    Mondes parallèles, découverte scientifique majeure et combats de dirigeables, fabuleuse aventure de SF steampunk!


    coeur_026.gif

    "Londres, de nos jours. Everett assiste au kidnapping de son père, par de mystérieux hommes en noir. Pourquoi a-t-on enlevé ce scientifique renommé? Et pourquoi la police doute-t-elle de son récit ? Quand l'adolescent reçoit un fichier qui révèle l'existence de mondes parallèles, il part à la recherche de son père et atterrit dans un autre Londres, silloné de zeppelins, comme "l'Everness". Le curieux équipage de ce dirigeable - une jeune pilote intrépide, une capitaine courageuse et un second citant la Bible - va l'aider dans sa quête dangereuse..."

    Un multivers, des découvertes scientifiques extraordinaires permettant d'y voyager, l'amour d'un garçon pour son père disparu dans une autre réalité, un équipage de dirigeable aux personnalités époustouflantes, des décors géniaux et une écriture sacrément efficace, le premier roman destiné à la jeunesse de Ian Mac Donald combine de bien nombreux éléments en une très belle réussite!!

    D'abord, l'intrigue est solidement construite. Les détails et les explications scientifiques sont subtilement dosés: Everett a un esprit curieux et très cartésien, et on suit ses réflexions et découvertes, ce qui évite des questions de vraisemblance courantes dans ce domaine.

    Ensuite, l'univers inventé dans un autre Londres est simplement splendide, creusé jusque dans ses expressions particulières, ses lois et ses coutumes, ses habitudes vestimentaires, son développement, etc...un passage très bien trouvé dans une bibliothèque permet de saisir en quelques paragraphes et sans lourdeur les divergences d'évolution de cette réalité aux couleurs verniennes ou steampunk. Une réalité rétro-futuriste qui ne connait pas le pétrole, le plastique, certaines technologies, mais qui a ses propres évolutions surprenantes et son lexique exotique!

    Everett est déjà un des beaux points positifs du roman: parents séparés, mathématicien extrêmement doué, gardien de but, cuisinier amateur, un anti-héros audacieux que l'on aime suivre dès les premières pages et qui a le don pour rencontrer des compagnons de route atypiques! Entre les origines pendjabi de notre Everett, le pittoresque du quartier populaire Hackney de Londres et le métissage de bien d'autres cultures, on baigne dans un melting-pot attirant et plein d'odeurs d'épices, de vapeur, de fumée. Un Londres comme un Gotham baroque, plein de poutrelles, de rues malfamées où l'on se bat et dont le ciel est sillonné de zeppelins ornés de blasons.

    J'ai pensé à Multiversum et à Vango en même temps en lisant ce roman, j'ai ressenti la majesté des dirigeables, le vide sous mes pieds, l'excitation et l'angoisse des voyages possibles entre différentes réalités. Les décors sont si bien décrits qu'on se les imagine sans peine. Et si les descriptions sont intéressantes elles ne font pas ralentir le rythme haletant: Everett cherche son père tout en étant quand même l'individu le plus recherché de la "Panoplie" de mondes, ce qui accélère fortement son existence ! Les références sont croustillantes, de Doctor Who à Pulp Fiction et bien d'autres encore, ajoutant des clins d'oeil à un humour déjà bien présent. Le romantique n'est pas en reste, et on sent poindre de forts sentiments chez notre Everett...

    C'est un roman génial, qui se suffit déjà à lui-même mais qui est bien le premier tome d'une série, et tant mieux!! Je regrette juste un petit quelque chose d'indéfinissable dans l'illustration de couverture qui m'a un peu refroidie (une tonalité trop sombre peut être? même si elle colle bien au récit, je ne suis pas fan).

    C'est un coup de coeur, vous l'aurez compris!!

    Un petit tour des couvertures anglo-saxonnes:


    Planesrunner (Everness #1)

     


    blog littérature jeunesse

  • Le voyage extraodinaire, BD steampunk délicieuse, par Filippi et Camboni

    Pin it!

    voyage_extraordinaire.JPG

    © Vents d'Ouest, Denis-Pierre Filippi / Silvio Camboni

    Belle BD d'aventures steampunk de deux enfants pas comme les autres, ou la rencontre de Jules Verne et des Orphelins Baudelaire..

    Dans un monde uchronique où une Troisième Force constituée de robots menace, Emilien et Noémie vivent dans un pensionnat anglais niché dans un arbre (une des premières trouvailles mirobolantes). Les deux cousins sont malicieux, attachants et géniaux, très matures pour leur âge. Leurs parents sont des savants ou des aventuriers et ils en ont hérité un sacré goût de l'invention et de la débrouille! De retour chez eux, ils vont s'interroger sur leurs familles, traverser des lieux grandioses (manoir magnifiquement démesuré ) et rencontrer de précieux compagnons d'aventures.

    © Vents d'Ouest, Denis-Pierre Filippi / Silvio Camboni

    Dans le second tome qui sort le 20 mars, les deux ados veulent rejoindre Paris pour s'inscrire au grand concours Jules Verne avec une stupéfiante machine de leur invention et tenter de retrouver le père d'Emilien. Mais la route est semée d'embûches, et il faudra faire appel à bien des ressources pour contrer les péripéties, les intrigues politiques et les concurrents malveillants.  Là encore ils vont arpenter d'invraisemblables lieux magiques (mention spéciale à la serre parisienne...) et se sortir miraculeusement de périlleuses situations.

    J'ai aimé les BD Gargouilles, Orull et autres Monster Allergy, je ne suis pas étonnée de découvrir les liens entre ces titres et les deux complices scénariste et dessinateur ici réunis. Je prends mon billet de dirigeable pour la suite de ces aventures extraodinaires !

    © Vents d'Ouest, Denis-Pierre Filippi / Silvio Camboni

    J'AIME: l'univers Vernien omniprésent, les inventions incroyables, les décors de fer, de vapeur et de verre, les machines, costumes et autres éléments d'ambiance rétro-steampunk très agréables, les couleurs splendides, les cadrages audacieux et le soin apporté à l'objet livre à la couverture-hommage Hetzel superbe.

    J'AIME MOINS: la frustration d'une intrigue en pointillé, d'un contexte politique ou même géographique parfois un peu flous, certaines incohérences très légères auxquelles il ne faut pas s'attacher, des personnages dont on aimerait en savoir plus et dont les dessins sont parfois un peu décevants. En bref, des défauts de premiers tomes que je trouve trop courts.


    © Vents d'Ouest, Denis-Pierre Filippi / Silvio Camboni

    On oublie le vraisemblable, on s'ouvre à l'aventure et on embarque dans les machines grandioses pour ce voyage extraordinaire en compagnie de deux héros à qui rien ne fait peur !

     


    blog littérature jeunesse

  • SteamSwap, le steampunk en folie!

    Pin it!

    swap_steampunk.jpg

    Mon colis est arrivé!! Merci à lou qui m'a terriblement gâtée!!

    Je rêvais de découvrir le film "Steamboy", "L'instinct de l'équarisseur" a rejoint ma PAL par le haut, "Le cas étrange du Dr Jekyll et de M.Hyde" me rapellera des souvenirs, le carnet de notes est absolument adorable et les douceurs sont déjà entamées!!

    Encore bravo à Loula qui a eu cette chouette idée à vapeur! Soyez curieux de découvrir les autres colis!