Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dulce de Leche, Mirabelle Borie

Pin it!

dulcedeleche.png

Croisée des destins de Bogotá à Lyon. Des bandes de rues en Colombie au quotidien d'enfants adoptés, ce roman est aussi dur que passionnant.

Avec l'aventure "Mes premières 68 jeunesse", la promesse de lectures époustouflantes est tenue !

J'ai été malmenée, happée. Mon cœur a espéré, mon estomac s'est soulevé. C'était physique, cette lecture. ça prend aux tripes.

"Bogotá.
Ici, les enfants des rues sont légion et il est bien difficile d’échapper à leur regard. Ces ombres s’appellent Clara, Rafaele, Ana, Maria…
Organisés en bandes, les gamines, comme on les appelle, survivent tant bien que mal.
Aucun d’eux ne sait de quoi demain sera fait : les règlements de compte sont fréquents et les « marchands » rôdent, à la recherche des plus jeunes qui, une fois attrapés, ne reviennent jamais…
Lyon.
À des milliers de kilomètres de la Colombie, les interrogations s’emmêlent dans la tête de Cécilia : pourquoi n’a-t-elle aucun souvenir de son enfance à Bogotá, avant son adoption ? Quelle aurait été sa vie si personne n’était venu la chercher ? L’attend-on encore, là-bas ?
À l’approche de son anniversaire, avec l’aide de son ami Pedro, lui aussi adopté, la jeune fille est déterminée à lever le voile sur ce passé oublié et découvrir enfin d’où elle vient."

Une lecture qui coupe le souffle. Des thèmes difficiles, abordés sans raccourci, sans détour. Le quotidien des enfants des rues, comme la difficulté de se construire en tant qu'enfant adopté, c'est dur, c'est fort. La réalité est parfois dure à regarder, mais les moments d'éclaircie sont d'autant plus poignants. On veut le meilleur pour ces héros, on souhaite que la roue tourne, on espère les bonnes nouvelles... la facilité n'est pas la voie choisie pour ce roman, comme dans la vie.

En tout cas je félicite l'autrice pour ce texte âpre et entier ! On en ressort secoué.

J'ai pensé très fort à des amis parents adoptants, ils regrettaient que la littérature jeunesse n'aborde pas assez à leur goût l'envers du décor des adoptions quand les enfants grandissent et se cherchent...j'ai maintenant un titre à leur recommander.    ;)

Dulce de Leche, Mirabelle Borie, Gulf stream éditeur, (janvier 2021), 416p., 18€

Blog littérature jeunesse, blog livres, blog lecture, blog livres ado

Commentaires

  • Il m'a beaucoup plu ce roman aussi ! Ces gamines m'ont cruellement touché...
    Bonne semaine à toi.

  • "Cruellement touchée", c'est exactement ça !!

Écrire un commentaire

Optionnel