Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Après nous les animaux, Camille Brunel

Pin it!

apresnouslesanimaux.png

Mes premières 68 c'est une douce promesse collective: "Lire, faire voyager et découvrir les premiers ou deuxièmes romans jeunesse d'auteurs francophones". C'est un rendez-vous incroyable, porté par une super équipe. Pour la 2ème fois donc, je m'amuse à ce challenge, et j'y pioche des titres que je n'aurais peut être pas découverts toute seule.

Pour "Après nous les animaux", j'avais bien eu vent de cet ovni littéraire sorti à l'automne dernier, mais je ne m'étais pas sentie tentée par l'aventure animalière post-apocalyptique. Dans le cadre de mes premières 68 jeunesse, c'était alors l'occasion de vérifier si mes à priori étaient valides...

"En 2086, il n’y a plus un seul homme au Mexique, ni dans le monde. Un bateau vient de s’échouer sur la côte du Yucatan, au pied des hôtels de luxe en ruines. Les seuls survivants de l’équipage sont trois taureaux, une vache, un lion, quatre chevaux, deux geais, cinq lycaons, trois pandas roux, deux chimpanzés, deux éléphants, une panthère et un python.
Prédateurs ou proies, ces animaux entament ensemble un grand périple à la recherche des humains disparus."

Je ne laisse pas vraiment de suspens: ce n'est pas une lecture coup de cœur pour moi. Je n'ai peut être pas assez de sensibilité animale pour être portée par ce postulat. J'ai plusieurs fois confondu les animaux (pourtant il y a des références, l'auteur y a veillé), preuve que j'avais du mal à m'y attacher. Cependant j'ai parcouru l'ouvrage en entier, et je suis heureuse de pouvoir maintenant le recommander en toute connaissance de cause à ceux et celles qui pourraient être sensibles à ce point de vue. L'exercice littéraire et la vie de ce groupe de survivants sont aussi surprenants qu'originaux.  La tension est distillée avec doigté, au rythme des pérégrinations animales et des attaques de prédateurs. L'auteur a su mêler la réflexion et la projection dans ces souvenirs de la présence humaine qui s'estompent, dans un contexte post-apo dramatique, dans les nouvelles relations qui se nouent hors de toute volonté humaine.  L'ordre animal est bouleversé autant que la planète. Le lecteur peut l'être aussi.

Après nous, les animaux, Camille Brunel, éditions Casterman (septembre 2020), 360p., 16€

Blog littérature jeunesse, blog livres, blog lecture, blog livres ado

Écrire un commentaire

Optionnel