Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lettre aux bourreaux de ma soeur, Gwladys Constant

Pin it!

lettreauxbourreauxdemasoeur.png

Court mais percutant, un roman d'une sœur dévastée par la haine

"Dans le cadre de séances chez le psychanalyste, Rose décide de parler du mal qui la ronge et de son besoin de vengeance. Sa petite soeur, Iris, est décédée. Harcelée au collège, elle a mis fin à ses jours par pendaison. Pour se venger du mal que ces bourreaux ont fait à sa soeur, Rose a décidé d'utiliser les mêmes armes qu'eux : les mots...
Si vous souhaitez connaître la suite de l'histoire : Iris était harcelée au collège et également sur les réseaux sociaux : on se moquait de son bec-de-lièvre et de son appareil dentaire. Elle recevait des messages d'insultes.
Sensible et gentille, elle n'a jamais réussi à se défendre et fut la proie facile de ces 4 collégiens. Iris n'a jamais osé parler de son calvaire à sa famille. Et bien que le chef d'établissement était au courant de ces agissements, les quatre adolescents n'ont jamais été punis. Rose a donc décidé d'écrire aux quatre bourreaux de sa soeur pour leur expliquer que ce sont des meurtriers, que c'est leur faute si Iris a choisi de se pendre et qu'elle espère que la culpabilité les rongera éternellement. Elle lui explique aussi qu'en poussant Iris à mourir, c'est toute une famille qu'ils ont tuée."

Ce roman est brûlant de haine et de désir de vengeance. Le point de vue choisi, celui de "la sœur qui reste", est marquant, très émouvant. Les intentions de vengeance de Rose sont sombres, et les années ne sont pas parvenues à apaiser sa détresse.

Même si le lecteur peut se sentir oppressé par les mots de Rose, par son personnage uniquement animé d'une pulsion punitive, il aura à imaginer les terribles conséquences du harcèlement, bien des années après le drame, sur toutes les vies qui ont été touchées, de la famille à chacun des anciens bourreaux.

Un récit dur qu'il faut pouvoir accompagner, car malgré son format court qui le rend accessible aux jeunes ados, son sujet est aussi fort que violent. Du harcèlement scolaire au suicide de la victime, de la famille dévastée aux vies détruites, le message est bouleversant. L'autrice s'exprime en fin d'ouvrage sur ses motivations dans un passage intéressant.

Lettre aux bourreaux de ma sœur, Gwladys Constant, Oskar éditeur ( juin 2018)

Blog littérature jeunesse, blog livres, blog lecture, blog livres ados

#harcèlement scolaire,   #suicide

 

Écrire un commentaire

Optionnel