Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Comment un écureuil, un héron et une chouette sauvèrent le père de Casper, Horatio Clare

Pin it!

commentunecureuil.png

Une pépite de roman illustré qui célèbre le courage d'un jeune héros bien décidé à soutenir son père, aidé par de merveilleux amis animaux...

"Casper coule une existence paisible dans la petite ville anglaise de Woodside Terrace… Jusqu’à cet été où son père, Jim, change du tout au tout : il ne mange plus, ne sourit plus, ne travaille plus et reste cloué au lit. Quel mauvais sort s’est abattu sur lui ? Une chose est sûre, Casper ne l’abandonnera jamais !"

Décidément, ma réticence envers les romans qui mettent en scène des animaux est mise à rude épreuve. J'avais déjà eu une claque avec l'extraordinaire épopée de Watership Down, ici je m"incline encore devant le coup de maître tout britannique d'Horatio Clare à conter un récit d'amitié entre un jeune garçon et des animaux. Plus qu'un simple roman amical, c'est une fable presque merveilleuse, un conte philosophique dans lequel les bêbêtes sont autant d'adjuvants dans le parcours de Casper pour comprendre et dépasser des obstacles comme la dépression et la peur. Une famille toute pétillante dont le papa subit l'agression d'un terrible monstre, et le quotidien s'assombrit. Mais l'amour, le courage et la témérité de Casper (et de sa mère) sont de farouches armes contre ce mal au nom bien mystérieux, ce "terrible YOOT".

Quand on a à ses côtés une communauté d'animaux sages et qu'on est prêt à ouvrir grand ses yeux et son cœur sur le monde, rien ne peut nous résister. Le lecteur apprend en même temps que Casper que les bons et mauvais jours sont les deux faces d'une même pièce, que l'amour familial, l'optimisme, l'imagination et une certaine faculté à rêver permettent d'affronter bien des périples. Et si l'audace et la réflexion sont encouragées dans ce roman, l'humour n'est jamais loin (ha, ce personnage du voisin curieux qui est dépassé par les événements qu'il observe à la jumelle depuis sa fenêtre, c'est un délice...).

aubrey2.jpg

source image: http://janematthews.co.uk/

Ce roman est magnifiquement illustré par Jane Matthews qui excelle dans les dessins d'animaux, et ça confère à l'histoire une atmosphère à la fois merveilleuse et bucolique. Les notes de l'auteur, les effets typographiques et l'alternance texte/images dessinent un rythme enlevé qui fait couler la lecture et pimentent un récit déjà dynamique, on ne s'ennuie pas !

Au final, ce premier roman d'Horatio Clare, écrit pour son fils, qui a déjà remporté des prix littéraires anglo-saxons et qui compte une suite en V.O., devrait vraiment séduire un public français de jeunes lecteurs et moins jeunes, de par son message universel. Michael Morpurgo et Frank Cottrell Boyce qui louent ce roman sur la 4ème de couverture ne se trompent pas souvent...   ;)

(Mystère: pourquoi l'édition française a-t-elle coupé l'illustration de couverture qui avait tout son sens dans son intégralité en nous laissant apercevoir le fameux monstre?:)

aubrey.jpg

Comment un écureuil, un héron et une chouette sauvèrent le père de Casper, Editions PKJ, (mars 2018), 160p., 12,90€

Blog littérature jeunesse, blog livres, blog lecture, blog parentalité, blog livres ados

Commentaires

  • c'est très tentant !! :-) en plus, je suis en train de découvrir "Watership Down" alors... ;-) bonne fin de semaine, Faelys!

Écrire un commentaire

Optionnel