Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un arbre, un jour, Karine Lambert

Pin it!

 

unarbreunjour.png

Pendant les vacances, je lis adulte et je farniente à l'ombre d'un arbre avec le dernier roman de Karine Lambert...

 

 "Du haut de mes trente-deux mètres,
je les regarde vivre sur la place du village.
Depuis cent trois ans, je partage leurs nuits et leurs jours,
j’effeuille leurs amours et parfois j’envie leurs cris de joie."

J'aime l'écriture tendre, réaliste et juste de la belge Karine Lambert. je l'avais découverte grâce à "L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes" et c'est un plaisir toujours renouvelé que de déguster ses nouveaux textes. C'est certainement son œil de photographe qui font de ses récits des portraits si bien équilibrés, des décors qui nous emportent. Et ici encore, on ne peut lire ce roman sans se projeter immédiatement sur cette petite place de Provence. Ha, les tintement des glaçons dans les verres à la terrasse, les rires des enfants, la pétanque qui fait claquer les boules et les accents....et le tout protégé par le bruissement bienveillant d'un platane protecteur, ça y est, vous y êtes vous aussi ? Ce tableau idyllique est menacé, les multiples voix s'élèvent, mais le compte à rebours vers l'abattage semble inéluctable. C'est l'occasion de découvrir ce qui se cache derrière les façades bordant la place...

En ce matin de printemps, un avis d’abattage est cloué sur le platane centenaire qui ombrage ce village de Provence. Entraînés par un petit garçon effronté, sept habitants s’unissent pour découvrir qui souhaite la mort du géant. Ensemble, ils combattent cette sentence absurde, tandis que l’arbre les observe et vibre avec humour et philosophie au rythme de leurs émotions et de leurs conflits. Qui l’emportera… le pouvoir ou la solidarité ? Aux premiers jours de l’été, Clément, Suzanne, Fanny et les autres ne seront plus les mêmes.

Cette lecture est juste parfaite pour une détente nostalgique en plein air. Émouvante et fine, elle appelle à la solidarité en offrant sourires et bouffée d'oxygène. L'intrigue voit s'unir des personnages hétéroclites hauts en couleurs, du garçon aux allures de Petit Prince, de la courageuse propriétaire du café, de l'ouvrier municipal perfectionniste et futur papa, du dentiste indécis au duo de soeurs âgées aux secrets cachets, la farandole qui se retrouve sous une cause commune pour sauver leur arbre est aussi disparate qu'attachante. Et cet arbre qui nous révèle ses pensées, c'est un sage témoin qu'on ne veut pas voir disparaître. Un roman feel-good réjouissant !

Un arbre, un jour, Karine Lambert, éditions Calmann-Levy, (mai 2018), 220p., 11,99€

Blog littérature jeunesse, blog livres, blog lecture, blog parentalité, blog livres ados

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel