Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

deuil

  • La maison des reflets, Camille Brissot

    Pin it!

    lamaisondesreflets.png

    "Qui accepterait de laisser partir un être cher s’il pouvait le garder à ses côtés pour toujours ?"

     Un roman intelligent, aussi séduisant qu'inquiétant

    Lire la suite

  • Le voyage de Léo, R.Montgomery & D.Litchfield

    Pin it!

    album,deuil,architecture

    Album initiatique pour apprendre à (se) construire !

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Lire la suite

  • Qui décide, tous les soirs, d'allumer les étoiles? Carine Bausière

    Pin it!

    deuil, adolescence, amitié, Roubaix

    coeur_026.gif

    Camille a 13 ans, la perte d'une maman à surmonter, un petit frère à rassurer et des rêves à réaliser...

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Lire la suite

  • Le parfum de ces livres que nous avons aimés, Will Schwalbe

    Pin it!

    leparfumdeslivres.PNG

    © Belfond novembre 2013, Will Schwalbe

     Roman éblouissant sur la lumière qu'apportent les livres à un moment sombre. L'hommage d'un fils à sa mère et à leur amour partagé des livres.

    coeur_026.gif

    Le virus de la lecture est parfois aussi fort qu'un cancer. Plus même quand il est transmis par une femme incroyable à son fils. Attention, ce livre témoignage sobre et bouleversant est bien plus puissant qu'on ne pense.


    "Qu'est-ce que tu lis en ce moment ? C'est avec cette question que Will Schwalbe brise la glace chaque fois qu'il accompagne sa mère, Mary Anne, à ses séances de chimiothérapie. Car pour lui, éditeur new-yorkais, comme pour elle, fondatrice de la bibliothèque universitaire de Kaboul, lire, c'est le contraire de mourir ; lire, c'est vivre.

    John Irving, J. R. R. Tolkien, Khaled Hosseini, Irène Némirovsky, Thomas Mann, Colm Tóibín, Harold Pinter, Maurice Sendak... À travers leurs lectures communes, mère et fils dépassent pudeur et chagrin et échangent sur la famille, l'amour, la mort, la vie, et la magie de ces livres qui nourrissent notre regard sur le monde et nous font goûter, le temps de quelques pages, à une forme d'immortalité. "

    Le titre original de ce roman est "The End of your life book club", et on comprend dès le début que Will accompagnera sa mère jusqu'au bout, avec ce fil précieux et fort qu'est leur amour partagé des livres. Mais si le cancer est abordé clairement dans tous ses aspects, il y a plus de lumière et d'amour dans ce roman que de pathos. Avec pudeur et tendresse mais sans rien cacher, Will déroule le fil de ses souvenirs sur la maladie de sa mère, cette femme à la vie si extraordinaire, entièrement dévouée aux autres, qu'il admire absolument, et avec qui il a entretenu ce club si particulier. En partageant des pages de papier et en discutant de leurs lectures et de l'impact qu'elles ont eu dans leurs vies, ils se sont créé un lien plus indéfectible encore, plus précieux que jamais quand l'échéance est connue d'avance. Un texte délicat, plein de sagesse, d'ouverture d'esprit, d'attachements familiaux et amicaux, d'espoir même. Un roman où le souvenir des livres et des personnes qu'on a aimées gagne à la fin...

    La fin d'ouvrage recense tous les titres cités, on se réjouit d'en connaître et on ne peut s'empêcher d'en noter plusieurs. Parce qu'après la lecture de ce livre on ne doute plus qu'ils soient indispensables (ceux-là et tous les autres)!

    Ce livre a été sélectionné pour le prix ELLE dans la catégorie documents, est s'est finalement classé 2ème!

    Les avis (souvent enthousiastes) de: Les élucubrations de Fleur, Des livres des livres, Kabaret culturel, Melly lit, ...

    blog littérature jeunesse, blog livres