Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les fleurs sucrées des trèfles, Cédric Philippe

Pin it!

lesfleurssucresdestrefles.png

Délicieuse promenade onirique dans la puissance de l'imaginaire, dans la liberté de l'enfance. Un roman illustré singulier qui laisse un doux sillage dans l'esprit de son lecteur.

"Ouvrez bien les yeux: chercher, c'est créer sa chance"

"L’histoire commence par une fête, la nuit, sous les arbres du tortueux jardin des Tussilade. Agathe s’amuse sous les lampions. Elle apprend par les bribes d’une conversation que son oncle Yvon, qui compte pour elle plus que tout, est malade. « Une chance sur un million qu’il survive, » aurait dit le médecin. Terrassée, Agathe se réfugie dans une alcôve secrète du jardin. Passés la panique et le chagrin, elle décide de trouver cette chance unique et de la maîtriser pour sauver son oncle. Cette histoire raconte sa quête, à travers les événements de la vie, ses mondes imaginaires et les rencontres qu’elle vit dans ses rêves."

Il y a certainement du non-sens de Lewis Carrol dans cet objet littéraire ludique, sensible et enivrant. C'est en tout cas une dégustation à s'offrir l'esprit assoiffé de lâcher-prise, pour se laisser embarquer.

Et c'était peut être pour moi une lecture idéale au moment idéal; un temps de farniente, sans horloge à surveiller, sans avoir lu de résumé sur l'intrigue, sans m'attendre à rien d'autre qu'à tout. J'ai plongé, nagé sur le dos des canards, conversé avec les petites et grandes réflexions des deux sœurettes si attachantes. J'ai réduit mon champ de vision à ce microcosme fabuleux du jardin, devenu pour l'occasion un théâtre universel des rêves, des paillettes d'espoir, de pensées magiques, de questions sur le noir de la vie aussi. J'ai apprécié chaque petite plante, mon nez s'est rempli de vert, mon esprit s'est pris un sacré bol d'air mélangé de rêves et de réalité.

Portée par la symbiose du texte et des dessins à l'invitation malicieuse, comme autant de chemins visuels à emprunter.

LES_FLEURS_SUCREES_DP300-4.jpg

Bref, c'était chouette.

Merci Cédric Philippe, pour ce bouquet de trèfles.

Merci encore, l'aventure "Mes premières 68 jeunesse", pour la découverte de telles pépites !

Les fleurs sucrées des trèfles, Cédric Philippe, Editions Mémo (aout 2020), 192p., 16€

LES_FLEURS_SUCREES_DP300-5.jpg

Blog littérature jeunesse, blog livres, blog lecture, blog livres ado

Écrire un commentaire

Optionnel