Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

The end, Zep

Pin it!

theend.png

Une BD engagée qui sonne l'alerte, un thriller environnemental fascinant.

L'apocalypse par les arbres....

Je bosse sur la thématique "post-apocalyptique" en ce moment avec mes collègues et élèves. Et on se régale, entre le film Mad Max, le roman précurseur de Mary Shelley "The last man", les trailers des jeux vidéos "Métro 2033"....et plein d'autres références romans que j'ai listé dans Babelio. Et dans les pépites évoquées par les collègues, j'ai pu découvrir cette incroyable BD de Zep!

écologie

source image: article Actualitté

"Dans le cadre d’un stage, Théodore Atem intègre une équipe de chercheurs basée en Suède qui travaille sur la communication des arbres entre eux et avec nous. Ce groupe de travail dirigé par le professeur Frawley et son assistante Moon, tente de démontrer que les arbres détiennent les secrets de la Terre à travers leur ADN, leur codex. C’est en recoupant ces génomes avec la mort mystérieuse de promeneurs en forêt espagnole, le comportement inhabituel des animaux sauvages et la présence de champignons toxiques que le professeur comprendra, hélas trop tard, que ces événements sonnent l’alerte d’un drame planétaire ?"

Encore une BD fine et intelligente de Zep !(et oui, il n'y a pas que Titeuf sous son crayon...). Le choix de la bichromie souligne bien l'implacable extinction de l'espèce humaine. Les grandes cases aérées sont aux dimensions de la catastrophe. On glisse inexorablement d'une enquête scientifique dans un cadre naturel serein, à un thriller écologique étouffant. Les dernières pages apportent un peu d'oxygène, ouvrant la voie à une nouvelle cohabitation entre l'homme et la nature.

Un chouette article sur "The End" dans Actualitté ! On y apprend le travail de recherche de Zep pour cette œuvre, la rencontre avec le botaniste Francis Halley qui l'a inspiré, sa méthode pour croquer des personnages, le clin d’œil à la chanson des Doors, et plein d'autres anecdotes passionnantes sur la genèse de ce titre.

« Nous sommes les hôtes de cette planète, les arbres ont 400 millions d’années, et nous prétendons au savoir et à la connaissance de cette terre ? »

The End, Zep, éditions Rue de Sèvres, (avril 2018), 88p., 19€

Blog littérature jeunesse, blog livres, blog lecture, blog livres ados

BD de la semaine saumon

Les "Bd de la semaine" se partagent aujourd'hui chez Noukette et sur le groupe facebook

 

 

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel