Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 printemps comme un million d'années, Camille Brissot

Pin it!

21printemps.png

3 ans après la disparition de Juliette, son ami Victor raconte son histoire...celle d'une jeune fille incroyablement solaire et déterminée. De la sick-lit juste et subtile.

"Et vous, que feriez-vous si vous appreniez qu’il vous reste peu de temps à vivre ? [...] Victor & Juliette. Amis depuis toujours, ils se connaissent par cœur. Elle fait tellement partie de sa vie qu’elle habite presque chez lui. Il sait décrypter le moindre de ses éclats d’humeur, se tient prêt à la rattraper si elle trébuche. Car Juliette, insaisissable, est toujours en mouvement. Elle vit sans penser à l’après, comme si chaque jour était le dernier"

J'avais beaucoup aimé "La maison des reflets" de la même autrice, un roman de SF inquiétant, séduisant et très intelligent. Avec "21 printemps comme un million d'années", je découvre une autre corde à l'arc de Camille Brissot; un texte puissant et pudique à la fois pour les grands ados et les adultes.

Il y en a eu, des romans de "sick-lit" depuis "Nos étoiles contraires". Ces récits déployant le thème de la maladie, de la perte d'un être cher, du deuil. Pas évident de relever le défi. Camille Brissot a apporté sa plume française à un genre souvent issu de traductions, et avec elle une belle délicatesse, un grand soin apporté au réalisme. J'ai apprécié la pirouette du décalage dans le temps qui nous prévient dès les premières pages: oui, Juliette est morte, Victor n'accepte de parler d'elle que trois ans après, à cette bande d'ados malades à l’hôpital, pour qui Juliette est restée une héroïne. Donc on sait. Pas de faux espoirs. On lit en connaissance de cause. Et on vit par procuration ces années passées, ces liens d'amitié aussi évidents qu'indéfectibles. Parce que seul le calme Victor, le fidèle, le tranquille, pouvait servir de phare à une Juliette sur le fil du rasoir, constamment à la recherche d'étincelles de vie, de frissons, d'excitations. Elle qui a brulé chaque journée, qui n'a jamais voulu rien regretter, qui a vécu ses 21 printemps avec férocité.

Si Juliette éblouit et bouleverse, c'est plutôt Victor qui m'a touchée, celui qui a porté, supporté, et qui s'est construit en tant que jeune homme. On lui découvre au fil des pages une fascinante résilience, une assurance et une maturité épatantes.

 Une première version de ce texte était sortie en 2010 chez Rageot, intitulée "Sous une pluie d'étoiles". Camille Brissot a pu la réinventer, la reprendre davantage à son goût j'imagine. Un exercice peu commun. Et une belle réussite au final. "21 printemps" surfe sur la vague de la sick-lit pour se retrouver un public, c'est indéniable et c'est d'ailleurs réussi vu son succès sur la toile, mais ça valait le coup je pense.

21 printemps comme un million d'années, Camille Brissot, Editions Syros (janvier 2019), 224p., 15,95€

Blog littérature jeunesse, blog livres, blog lecture, blog livres ados

#sicklit #bookaddict

Commentaires

  • oui, la charge émotionnelle est forte, et les échos personnels peuvent bouleverser, je comprends tout à fait.

  • Oui ,il existe des Victors ,homme ou femme ,j'en ai connu et je les admire . Ils me donnent une leçon de vie qui me culpabilise et me booste à la fois .Moi aussi c'est Victor qui m'intéresse dans ce livre ,sachant que Juliette va mourir je peux essayer de m'en détacher pour mieux comprendre Victor .

  • Oh, je n'avais pas réalisé que c'était le même livre. J'ai la première version mais du coup, je n'ai plus vraiment envie de la lire...

Écrire un commentaire

Optionnel