Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 06 mai 2012

Crime city, par Gudule

crimecity.jpg

©Mijade 2010; Gudule

Un roman léger de SF;

un monde virtuel idéal qui tourne au désastre...

"Bienvenue dans le monde merveilleux et «dégoulinant de perfection» de Cream–City!
Tout est parfait dans ce monde virtuel: il ne pleut jamais‚ les maisons sont couleur de crème glacée‚ et les Lovely sont la famille idéale tout droit sortie des feuilletons télé...
Pour Corentin‚ ce nouveau jeu virtuel où il crée la famille rêvée‚ c’est le bonheur. Mais le jour où Corentin veut faire faire à l’un de ses personnages autre chose que ce que le programme informatique autorise‚ tout se dérègle et les personnages disparaissent les uns après les autres. En voulant rétablir la situation‚ il se trouve piégé au cœur de la simulation. Lui qui croyait trouver le paradis‚ découvre que derrière cette façade lisse et sans nuage‚ c’est presque l’enfer... Cream–city se transforme en Crime City."

On trouve sous la plume de la géniale Gudule un roman pour les jeunes ados, qui fait littéralement plonger le lecteur dans l'univers fantastique du jeu vidéo. Ici pas de violence, de transposition dans une guerreou autre, mais l'addiction d'un ado à sa partie sur écran qu'il vénère et lui sert d'échappatoire à un réel malheureux qu'il subit . L'histoire traite de façon assez attendue mais agréable de l'opposition entre fantasme et réalité. Un dénouement logique, une morale ordinaire, ce roman n'est pas révolutionnaire en soi mais il permet d'aborder un sujet cher aux jeunes, il se lit d'une traite et sans difficulté, et c'est déjà un point très positif!!

Chez le même éditeur Mijade, le roman Onze de Xavier Deutsch, qui m'avait cettte fois emballée bien davantage, vient d'être primé.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Je l'ai lu sur les conseils de mon ado qui l'a dévoré d'une traite, c'est plutôt rare chez lui ^^

Écrit par : Nahe | dimanche, 06 mai 2012

Répondre à ce commentaire

Tiens, voilà qui est intéressant !! Du coup je note ce titre plus celui de Deutsch ! ;-)

Écrit par : Noukette | lundi, 07 mai 2012

Répondre à ce commentaire

Pour de jeunes lecteurs, je pense que ce roman est tout à fait adapté et peut constituer un bon départ de réflexion sur l’addiction aux jeux vidéo. De quoi les amener à la lecture ...

Écrit par : Gammu | mardi, 08 mai 2012

Répondre à ce commentaire

Pourquoi pas au CDI malgré ton avis mitigé...

Écrit par : herisson08 | mercredi, 09 mai 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire