Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'aube sera grandiose, Anne-Laure Bondoux

Pin it!

laubeseragrandiose.png

Ce roman jeunes adultes saura vous tenir en haleine toute la nuit par ses incroyables révélations familiales ... il paraît le 21 septembre

“Fin juin 2016. À la tombée de la nuit, une voiture se gare devant une cabane isolée, au bord d’un lac. Dans la voiture, il y a Nine et sa mère. La première (qui aura seize ans la semaine prochaine) est furieuse : elle va rater la fête de fin d’année de son lycée. Mais Titania, sa mère, s’en moque. Selon elle, l’heure n’est pas à la fête. L’heure est à la vérité. Et la vérité les attend ici, au bout de ce chemin forestier à peine praticable.”

J'aime les textes d'Anne-Laure Bondoux, et depuis un moment. J'avais fait un mémoire de recherche sur un de ces premiers titres, j'ai ensuite dégusté ses autres titres, comme Pépites, Le temps des miracles, Tant que nous sommes vivants, ou le géniallissime Et je danse, aussi (écrit en duo avec JC Mourlevat).

Ici encore, j'ai retrouvé sa plume émouvante, vivante et délicate. Dans un ballet entre passé et présent, le lecteur doit se mettre au diapason d'une nuit blanche qui force la patience, pour mériter les révélations familiales en même temps que Nine. Dans l'écrin secret d'une cabane-refuge, les incroyables personnalités des personnages et leurs vies sont dévoilés progressivement, alors que le jour commence à poindre. Révélations, renaissance et récit initiatique, ce joli passage de témoin entre mère et fille est terriblement touchant, mais aussi drôle, poignant, piquant. Une discussion intime comme une machine à remonter les branches d'un arbre généalogique, et un ticket pour l'époque plus que libérée des 70's...

J'ai été attrapée dans les filets du suspens, tenue en haleine et décidée à embrasser cette saga familiale qui se dessinait touche par touche. Pourtant il m'est arrivé de trouver Titania décidément trop excentrique, son histoire trop rocambolesque. Le contraste avec Nine n'en est que plus réussi, évidemment. J'ai pensé que la poésie et l'amour prenaient finalement le pas sur le réalisme, et que ce côté parfois invraisemblable flirtant avec la saga hollywoodienne était peut-être à sa place dans une épopée familiale qu'on raconte de nuit, enjolivant par-ci, jouant par là d'une tension incroyable et floutant l'anodin pour mieux révéler l'extraordinaire au final. L'important tenant dans les intentions farouches de protéger sa famille, dans les flamboyantes émotions et dans l'héritage de libre pensée. D'ailleurs la résolution finale est reportée, ébauchée, devinée plus que clairement décrite. Histoire de laisser encore planer la brume onirique, et de laisser sa liberté d'interprétation à Nine aussi bien qu'au lecteur, peut-être...Sans être un coup de cœur bouleversant, cette lecture fut une intense découverte, assurément !

La thématique très forte du duo mère-fille se retrouve dans l'objet-livre même, puisqu'Anne-Laure Bondoux a confié à sa fille Coline Peyrony les illustrations croquées au fil de l'intrigue. J'ai aimé ces illustrations justes, attachées au détails et qui m'ont fait penser à des croquis de carnets de voyage.

Lancement de ce livre le 20 septembre à la librairie Le Merle Moqueur à Paris, avant la parution nationale le 21.

Ce titre a été sélectionné pour le Prix Vendredi, prix national de littérature ado dont la première édition se tiendra cet automne en même temps que les traditionnels prix littéraires. Personnellement, je trouve la sélection retenue à la fois intéressante (avec un de mes coups de cœur pour Powerclub), mais aussi trop "young adult" et pas assez "jeunes ados", et peu représentative du panel actuel d'auteurs jeunesse, vu que seuls 2 titres sélectionnés sont signés d'une plume féminine...hum...à suivre de près, évidemment !

 L'aube sera grandiose, Anne-Laure Bondoux, éditions Gallimard jeunesse (21 septembre 2017), 304 p., 14,90€

Blog littérature jeunesse, blog livres, blog lecture, blog livres ados

Commentaires

  • je suis curieuse de le lire, ton billet me donne envie. et puis pour une fois que je lirai un titre sélectionné pour un prix littéraire...

Écrire un commentaire

Optionnel