Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mer

  • Elle est pas belle, notre mer du nord?

    Pin it!

    ambleteuse_avec_bea_oct2010 043.JPG

    Journée magnifique à la plage hier, un ciel splendide

     et des souvenirs plein les yeux!!

    ambleteuse_avec_bea_oct2010 003.JPG

  • Octave et le fou de Bassan de David Chauvel

    Pin it!

    octavebassan.jpg©  Delcourt, dessins d'Alfred

    Bande dessinée jeunesse, mais plein de poésie qui peut toucher les plus grands aussi..

     Octave vit sur une île, seul avec sa mère. Son père a disparu en mer et il y pense souvent. Dans ce quatrième tome, le jeune garçon voit débarquer l'aventure par les airs, sous la forme d'Alban le fou de Bassan. Celui-ci, oiseau doté de la parole évidemment, a entendu parler des exploits d'Octave, qui a déjà plusieurs sauvetages à son actif dans le monde des animaux, et il a besoin de son aide à son tour...

    Dans un mélange de poésie, d'humour et de sensibilité écologique, on glisse avec douceur aux côtés de ce petit garçon qui se sent seul mais qui n'hésite pas à plonger dans l'aventure pour se porter au secours des animaux. Les couleurs sont splendides et le ton onirique évoque à la fois la belle imagination du garçon et la douleur lancinante de l'absence de son père...

    De la sensibilité en concentré! Je vais vite me chercher les autres tomes!!

  • Seul sur la mer immense de Michael Morpurgo

    Pin it!

     seulmerimmense.gif

    © Gallimard jeunesse

    Clarabel,  Saxaoul, Mélanie, Eliabar,  et bien d'autres l'ont lu et aimé, voire adoré...ça m'avait donné envie de plonger dans tout ce turquoise..... 

    Arthur a 5 ans lorsqu’il embarque à bord d’un bateau à destination de l’Australie. Comme des milliers d’autres orphelins, il est obligé de quitter sa terre natale, l’Angleterre, et sa sœur. dont il ne lui reste qu'un souvenir fugace et une mystérieuse petite clé.  Il se retrouve avec d'autres enfants au ranch Cooper, pour une période sombre et dure. Il s'en échappe en compagnie de Marty qui deviendra un frère pour lui. Les bushmens les conduiront jusque chez Megs, qui sera pour eux une mère adoptive et leur offrira des années de bonheur. Mais le destin d' Arthur rencontrera ensuite la guerre, la solitude, et bien des moments difficiles.. Seuls son amour pour les bateaux et la famille qu'il fondera dans les années suivantes adouciront sa vie, ainsi que son espoir de retrouver un jour sa soeur...

    Sa fille Allie poursuit ensuite le récit, et mène la quête de son père en embarquant seule sur un bateau qu'il avait construit, dans l'espoir de retrouver Kitty, et guidée par les souvenirs de son père...

    Ce récit à deux voix ne peut laisser indifférent. La première partie est teintée de tristesse, et met en scène un fait historique peu cité. Les aventures d'Arthur prennent parfois un tour oral et épique très touchant. Personnellement j'ai largement préféré la deuxième partie, plus contemporaine, et plus optimiste. J'ai aimé le fil familial gardé pendant tout le roman et la "présence" d'Arthur aux côtés d'Allie durant sa traversée, ainsi que le quotidien du navigateur solitaire. (oui, j'ai peut être été influencée par le Vendée Globe que je viens de suivre). Le journal de bord de la jeune fille est très réaliste et on se sent vraiment embarqués avec elle dans les flots parfois déchainés..

    J'avais adoré "Le royaume de Kensuké", que j'ai aussi eu la chance d'apprécier en CD audio "écoutez lire", je trouve que "Seul sur la mer immense" est une histoire magnifique, mais peut être moins à mon goût! Heureusement que le bleu nuit du début devient turquoise à la fin, sinon ce livre serait trop déprimant...

    Morpurgo a la mer et la guerre comme thèmes fétiches, et personnellement je suis plutôt "mer et paix"....