Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

journal intime

  • Comment j'ai écrit un roman sans m'en rendre compte, Annet Huizing

    Pin it!

     

    journal intime,écriture

    Une histoire d'amitié qui donne envie d'écrire

    Lire la suite

  • Les carnets de Cerise, joyeuse BD hybride

    Pin it!

    carnetscerise.jpg

    ©Soleil 2012, Chamblain / Neyret

    Une vraie petite merveille mi-journal, mi-BD, une enquête pleine d'émotion, de tendresse et surtout, de couleurs!!

    Cerise a deux meilleures amies, une cabane dans la forêt, une voisine romancière, et une forte tendance à vouloir mener des enquêtes sur tout. Alors quand elle découvre un vieil homme qui disparait tous les jours dans la forêt portant des pots de peinture, elle décide d'en avoir le coeur net et plonge, yeux grands ouverts, dans une très belle histoire d'amitié et d'émotion. Puisqu'elle consigne ses premières découvertes dans son carnet mêlé de notes, de croquis et de photos, on suit pas à pas ses avancées, et on dévore cette aventure avec gourmandise.

    Page 3

    ©Aurélie Neyret

    Quelle poésie dans ces pages! De la douceur, de l'humour, de la nostalgie mais sans mièvrerie et une sacrée dose d'énergie de la part de héros aux belles idées et au grand coeur, cette première enquête est un bijou qui saura captiver les plus jeunes et émerveiller les plus grands, à découvrir sans tarder!

    Page 1

    ©Aurélie Neyret

     

    Le blog d'Aurélie Neyret est un détour qui vaut le coup,

  • Le journal de Katie Sutton

    Pin it!

    katiesutton.jpg

    © Nathan 2012, Jenny Smith

    Un journal intime frais et pétillant, bourré de conseils pour une utilisation optimale et heureuse d'un adulte, à paraître le 24 mai,

    un roman rose vif qui colle le sourire!

    "Katie Sutton, treize ans, experte mondiale du comportement des Adultes, décide d'écrire un guide (à travers son journal) qui permettra à tous les adolescents de faire fonctionner leur Adulte.
    Tout va très bien pour Katie jusqu'au jour où sa mère subit une panne majeure: elle a un petit-ami !
    Katie doit réparer tout ça, mais aussi s'occuper d'elle, car si elle excelle dans le fonctionnement des adultes, elle possède quelques lacunes dans son propre fonctionnement..."

    Une lecture facile et agréable, pas nunuche mais assez sucrée pour un moment léger et facétieux. Le point de vue vif et drôle d'une ado sur sa mère et les adultes qui l'entourent. Je lui accorde sans hésitation un pouvoir d'attraction certain sur les ados, (qui ne risquent pas de passer à côté de la couverture).

    C'est aussi l'occasion de découvrir le travail tout aussi génial et pétillant de l'illustratrice qui signe ladite couverture; Diglee. Je l'aimais déjà pas mal, je suis son blog à l'effet repulpant immédiat et je vous invite à vous faire du bien vous aussi...

    ©Diglee

  • Le coup passa si près que le félidé fit un écart de Louise Rennison

    Pin it!

    georgianicolson.jpg© Gallimard

    D'abord, merci à Véronique pour l'envoi.

    Le journal intime de Georgia Nicolson, j'avais bien essayé une fois, et renoncé devant cette langue si particulière. La maison Gallimard nous parle d'"une invention de langage, un argot original, une langue savoureuse"..j'avoue que moi elle me donne plutôt envie d'avaler un doliprane que de me lancer dans un dialogue..mais c'est un style foisonnant et dynamique, assurément. D'ailleurs je vénère la traductrice qui a dû s'éclater!! 

    Georgia nous dévoile dans ce 9ème tome les péripéties de son quotidien, ses relations d'amouuuuûr et les questions existencielles qui les rythment, telles que: "Mais tu me passerais le coup de grelot en vue du topo commérage?", "Warum tout le monde ne dégoise-t-il pas le grand-britton?" ou encore "Serait-il idoine d'entonner la ritournelle und frapper le tambourin?" .

    C'était peut être pas encore le bon moment pour moi, je n'ai pas pu le lire en entier. J'ai feuilleté en souriant à certains passages, mais l'effort de compréhension n'est pas fuide pour moi et l'intrigue pas vraiment entrainante... Et pour râler davantage encore, je ne retrouve pas dans la couverture le dessin qui caractérisait les autres tomes et qui les identifiaient immédiatement.

    Bref, je reconnais là une originalité certaine, une invention d'écriture même, qui en fait quelque chose unique..mais ça reste assez indigeste pour moi. D'autres ont l'appétit pour ces lignes et c'est tant mieux, je passerai le livre à des amies qui l'ont déjà plébiscité, il sera plus heureux là-bas!!