Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

roman policier - Page 2

  • L'Appel du coucou, Robert Galbraith

    Pin it!

    appelcoucou.png

    © Audiolib janvier 2014

    Première lecture commune avec Noukette, une super découverte que ce roman policier!!

    A sa sortie ce roman fut encensé, et J.K Rowling n'avoua qu'après en être l'auteur. Jolie pirouette pour elle, et bon roman policier pour nous lecteurs, parce que cette première aventure du détective Strike est juste un délice!

    "Une nuit à Londres, Lula Landry, célèbre mannequin, est retrouvée défenestrée. Son frère, John Bristow, ne croit pas au suicide et contacte Cormoran Strike, détective privé. Strike est un homme à la dérive : il a perdu une jambe à la guerre et sa vie est un désastre. Chargé par Bristow d’enquêter sur la mort de Lula, il se résout à plonger dans les eaux glauques que dissimulent les paillettes de la vie noctambule. Trahisons, secrets, vengeance émergeront peu à peu jusqu’à l’explication fi nale. Avec son intrigue haletante et sa galerie de personnages plus vrais que nature, L’Appel du Coucou, premier volet des aventures du détective Strike, s’inscrit dans la tradition du grand roman policier classique illustrée par Ruth Rendell et P.D. James."

    J'ai adoré découvrir Strike, détective privé bourru, exigeant, secret mais tout autant bienveillant et déterminé. Son enquête nous révèle sa propre histoire, et on le sent revivre au fur et à mesure de ses avancées. Sa secrétaire Robin est tout simplement le personnage secondaire idéal, le Watson de Sherlock, le Robin de Batman. Fine, attentionnée et courageuse, elle complète le duo à merveille et je souhaite la voir davantage en lumière dans les prochains romans de Robert Galbraith. Le mystère de la mort du mannequin surnommé le coucou est l'occasion de dresser le portrait d'une grande galerie de personnages, et d'aborder des thèmes variés, des dessous du monde de la mode aux secrets des grandes familles..

    Je n'étais pas une grande fan de romans policiers et Strike me réconcilie presque avec le genre. Avec sa trame "à l'ancienne" l'enquête ne révolutionne pas le polar mais offre de savoureux moments et un dénouement que je n'avais pas vu venir. Les atmosphères sont particulièrement bien rendues, et l'écoute de la version audio magnifie encore les descriptions comme les actions, avec un jeu sur le rythme et sur les intonations pour les différents personnages très bien campés par Lionel Bourguet.

    La version audio de ce roman dure 18h23. Oui, vous avez bien lu. J'avais une terrasse à remplir entièrement de caillebotis, ce fut un travail rythmé par ce très bon roman policier, en cadence de l'interprétation haletante de Lionel Bourguet. Un petit extrait pour le plaisir?


    podcast

    Le second volet des aventures de Strike, "Le ver à soie" est prévu pour octobre chez Grasset, j'en serai, sans aucun doute! 

    lecture commune,livre audio,roman policier

    Le billet de Noukette est à lire!! 

    Ainsi que ceux de Cachou, Songedunenuitdete,  Clarabel, Isa,  EnnaGalea, BealapoizonGwenaëlleSandrineSaxaoulSophieStephieSylire et Val

    blog littérature jeunesse, blog livres

  • Elégie pour Laviolette, par Pierre Magnan

    Pin it!

    elegiepourlaviolette.jpg
     opération "Masse critique" de Babelio, roman lu et critiqué par ma maman!!
    ***
    "Laissé pour mort, dans un précédent roman, le nez dans une touffe de thym, le commissaire Laviolette, guéri de ses sept impacts de chevrotine dans le dos, est à nouveau chargé d'une enquête: la routine, comme l'affirme le conseiller Honnoraty. Presque rien, en somme : un homme vient de mourir à l'hôpital de Gap, et les neveux spoliés portent plainte pour captation d'héritage. Pas de quoi fouetter un chat. On a même demandé une autopsie et ça n'a rien donné, la mort est naturelle. Deux détails pourtant : la veuve avait célébré ses noces avec le mourant quatre jours auparavant en évinçant la maîtresse en titre, et on avait trouvé sur les mains de la victime d'abondantes traces de talc"
    ***
    Ce livre s'adresse à un certain public: celui qui aime les intrigues lentes à la Maigret, et les descriptions à la Proust. Je ne suis pas étonnée qu'on en fasse des films puisque la mise en scène est très bien faite et le scénario est vraiment cinématographique. On y trouve beaucoup de citations et d'expressions très complexes; on sent que la grande littérature se plie difficilement à la simplicité d'un roman policier, mais ce livre pourra peut être inciter à lire ou relire les classiques..
    >D'esprit cartésien je n'ai pas adhéré à certaines extravagances comme une fontaine miraculeuse, un pardon final teinté de mysticisme, un destin très manichéen et une complexité générale. J'ai apprécié l'ambiance "France profonde", la tendre mise en scène du quotidien des gens de la montagne, et la préface où Magnan explique comment il s'est "abaissé" à écrire un roman policier.
    Un livre pour lequel il faut s'accrocher, mais qui saura séduire les fidèles du commissaire popularisé par ses passages à l'écran!!