Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les plieurs de temps, Manon Fargetton

Pin it!

lesplieursdetemps.png

Un super-pouvoir suffit-il à être super-heureux ?

 Dans ces deux volumes qui sortiront simultanément le 31 mai, les héros se découvrent "Plieurs de temps"; chacun possédant une horloge magique. Robin peut arrêter le temps, Anthony peut revenir cinq minutes en arrière. Fantastique? Pas tant que ça, parce que le super-pouvoir ne suffit pas, que la solitude du secret peut parfois être bien pesante, et que Robin et Anthony sont loin d'être les meilleurs amis du monde...

Manon Fargetton m'avait carrément épatée avec "le suivant sur la liste", cette-fois elle écrit pour les plus jeunes (à partir de 9 ans selon l'éditeur), mais on retrouve avec plaisir sa plume qui mêle l'intime à l'action, le quotidien aux grandes aventures. 

Ces deux premiers volumes, "Robin à la dernière seconde" et "Anthony à cinq minutes près" sont aussi jolis de couvertures et d'illustrations (merci Noémie Chevalier), que pleins de ressources. L'idée des plieurs de temps est ancrée sur la découverte extraordinaire d'horloges magiques par des enfants ordinaires. Ordinaires, attachants, et même parfois sacrément imparfaits. C'est pourquoi j'ai préféré "Anthony", d'abord parce que ce volume deux qui complète le premier est une prouesse d'écriture à double point de vue, mais surtout parce que son héros est la terreur de la classe. Un héros-zéro, qui ne s'aime vraiment pas beaucoup, qui a beaucoup de pépins au quotidien, qui est loin d'être l'ami qu'on se choisirait au premier abord...et pourtant qui va nous surprendre. Robin aussi est assez génial, mais Anthony est l'outsider qui détonne ;)  . 

Dans la même lignée audacieuse, l'auteure aborde des sujets peu courants pour cette tranche d'âge. On y retrouve l'amitié, les histoires de cour de récré et le cercle familial bien sûr, (avec une belle place pour l'amour fraternel), mais aussi des évocations de harcèlement scolaire, de fausse-couche qui devient secret de famille pesant, d'affirmation du caractère, de culpabilité et de responsabilité. Un pouvoir, ça change la vie mais ça fait grandir aussi !

Au final, une très jolie entrée en matière pour je l'espère une série à poursuivre qui ne prend pas les plus jeunes lecteurs pour des bébés aux goûts faciles. Et encore une belle réussite pour Manon Fargetton, la plume de Saint Malo...

Robin à la dernière seconde, Manon Fargetton, Editions Rageot, (31 mai 2017), 224p., 11,90€

Anthony à cinq minutes près, Manon Fargetton, Editions Rageot, (31 mai 2017), 224p., 11,90€

 Blog littérature jeunesse, blog livres, blog lecture, blog livres ados

Commentaires

  • j'aime quand les héros sont différents des clichés habituels, alors une brute épaisse qui est au centre d'un volume où on apprend à mieux le connaître et lui à changer, je note !

Écrire un commentaire

Optionnel