jeudi, 19 avril 2012

La page blanche, par Bagieu et Boulet

lapageblanche-cover.jpg

©Delcourt 2012, Bagieu / Boulet

Mais qu'est-ce-que je fais là? Et qui je suis, au fait?

Eloise se retrouve sur un banc, sans souvenirs, sans aucune idée de son identité. Amnésique. Débute alors une enquête-introspection pour recoller les morceaux de son passé, de son histoire. Entre situations cocasses et analyse existentielle, l'héroïne voudrait découvrir en elle une belle personne et compte bien mettre en place une méthode pour y parvenir.

la_page_blanche_inventaire

©Delcourt 2012

Dans une démarche d'investigation personnelle, face à des personnes qui semblent lui être proches mais lui sont parfaitement étrangères, Eloise vise une renaissance. Elle redécouvre son entourage, se laisse parfois déborder par son imagination, reste toujours déterminée et absolument attachante. Que va donner sa recherche? Va-t-elle se retrouver, s'offrir un nouveau départ?

 

© Delcourt 2012

Pénélope Bagieu, on connait. Boulet, de même. Quand les deux compères créent cette grande BD ils dégagent à la fois une forte puissance narrative, un humour chaleureux et des dessins touchants. Pas de bidonnage délirant ici, plutôt une trame de vie émouvante, fragile mais douce, et des questions qui nous touchent. Qui je suis? Quel personnage ai-je construit pour les autres? Comment recommencer ma vie de zéro? Comment me connaître vraiment?

J'ai facilement glissé dans cette quête, aux côtés d'Eloise qui pourrait être n'importe laquelle d'entre nous, un jour de "mise au point" brutale. J'ai gouté à la finesse des émotions distillées par le trait fin, aux clins d'oeil à la société de consommation qui standardise et unifie, à la réflexion sous-jacente sur la question d'identité et de connaissance de soi. J'aurais juste aimé un peu plus de profondeur, que la fin soit plus riche, qu'on soit plus comblés, rassurés. J'en sors presque avec un sentiment de frustration, d'inachevé. Mais c'est peut être aussi une volonté réaliste de rester ouvert. On ferme ce livre en se demandant par où on commencerait si on se retrouvait seul sur un banc, sans mémoire, à côté d'une poubelle...

A feuilleter pour le plaisir des histoires qui lancent des réflexions intimes.

le site de la BD

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

J'ai fait le même constat que toi, ça manque un peu de profondeur. les thèmes sont intéressants mais trop effleurés. ça reste quand même une BD sympa !

Écrit par : saxaoul | jeudi, 19 avril 2012

Répondre à ce commentaire

C'est mon Bagieu préféré pour le moment. Je ne suis pas fan de Joséphine.

Écrit par : Valérie | jeudi, 19 avril 2012

Répondre à ce commentaire

Quand j'ai vu ce projet naitre, j'étais toute impatiente ! Un travail de longue haleine. Mais je ne me la suis toujours pas procurée !

Écrit par : Acr0 | jeudi, 19 avril 2012

Répondre à ce commentaire

Cette dernière image me fait penser à un joli couple que je connais...

Écrit par : Jean Cebri | jeudi, 19 avril 2012

Répondre à ce commentaire

>Saxaoul: oui, on aimerait presque avoir une suite
>Valérie: c'est une belle note alors!
>AcrO: tu finiras bien par mettre la main dessus
>Jean Cebri: il faudra qu'on en parle plus longuement...

Écrit par : faelys | vendredi, 20 avril 2012

Répondre à ce commentaire

BD moins piquante que Joséphine, mais la situation d'Eloise m'a bien plu aussi ! Je suis vraiment fan de Bagieu !

Écrit par : Gammu | samedi, 21 avril 2012

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup P.Bagieu et j'apprécie qu'elle nous livre toujours des choses différentes ! Je ne connaissais pas Boulet et c'est une bonne découverte pour ma part !

Écrit par : Lizouzou | dimanche, 22 avril 2012

Répondre à ce commentaire

J'ai très très envie de la lire cette BD !

Écrit par : Liyah | mardi, 01 mai 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire